"Mat, le jour du fou"

"On ne peut contraindre d'aucune façon les ténèbres à révéler la lumière qui gît en leur sein, mais acceptant ces ténèbres telles qu'elles sont, avec patience et humilité, notre oeil de cherchant, s'accoutumant à la noirceur ambiante, finit peu à peu à y distinguer certains reliefs, certaines variations de teintes qui peuvent nous aider, dans l'obscur labyrinthe, à apercevoir l'entrée du chemin qui nous mènera assurément à cette lumière tant désirée"

Je suis le Vent, nous dit le "Mat" ... et le Vent ne fait pas de promesse. Il ne peut qu'emporter le Rêve des Hommes, comme des semences de Mondes à venir, au-delà des frontières, de toutes les frontières.

Par ce conte initiatique, je vous emmène dans un voyage au-delà du Temps et de l'Espace, à la rencontre de celui qui habite en secret l'âme du poète et, peut-être, celle de chacun et chacune d'entre nous : Mat, le fou.

Mat, je jour du fouBulletin de souscription 1Bulletin de souscription 1 (195.5 Ko)

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×